Définitions en informatique et télécom


Rechercher :
        A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z   -    0  1  2  3  4  5  6  7  8  9

Besoin d'informations complémentaires, contactez nous !


T.38 :

(RFC 3362).
Protocole de fax standard ITU sur IP temps réel, décrivant comment envoyer un fax à partir d’un réseau de données informatiques. Les technologies VoIP numéralisant, compressant la communication vocale analogue sont optimisées pour la VOIX et non pour le FAX. Raison de la mise en place de ce protocole.
Pour un fax G3 sur une ligne analogique, ce procédé sera transparent, le télécopieur analogique n’ayant pas besoin de connaître le T.38. (Cf Fax, IP, FOIP).


T0 :

Accès de base RNIS à 2 canaux B de 64kbit/s et 1 canal D à 16 kbit/s. (Cf T2, Faisceau, MIC, Rnis, Isdn).


T2 :

Accès normalisé au réseau RNIS composé de 15 (demi T2) à 30 canaux "B" de 64 Kbit/s pour la voix simultanés (pour un T2 complet) et 2 canaux "D" de 64 kbit/s utilisés pour la signalisation et la synchronisation. Le transfert de données est donc basé sur un flux à 2 048 kbit/s. (Cf T0, RNIS, MIC, Faisceau).


TA :

(Time Advance).
Décalage temporel utilisé pour prévenir les collisions entre messages envoyés par différents mobiles vers une station de base dans un réseau GSM. (Cf Bts, Bsc, Msc, Hlr, Vlr, Omc, Plmn).


TABLE DE ROUTAGE :

La table de routage d'un routeur est composée de plusieurs lignes. Chaque ligne correspond à une route vers un (sous) réseau : la destination (le réseau de destination), la passerelle (adresse du prochain routeur), l'interface (interface utilisée pour envoyer les paquets).
L'ordre de lecture :
Un routeur ne compare pas ces routes à l’adresse de destination dans n’importe quel ordre, il compare d’abord les routes vers les réseaux les plus petits pour élargir la recherche. Le routeur va d’abord comparer les sous-réseaux avec le masque 255.255.255.255 pour finir par comparer les sous-réseaux avec le masque 0.0.0.0. (Cf Rip, routage statique).


TACACS :

(Terminal Access Controller Access-Control System).
Protocole d'authentification distante utilisé pour communiquer avec un serveur d'authentification, utilisé dans des réseaux UNIX. Il permet à un serveur d'accès distant de communiquer avec un serveur d'authentification dans l'objectif de déterminer les droits d'accès au réseau pour l'utilisateur. (Cf Api, Ca, CRL, Des, Dsa, Dss, Esp, Ike, Pap, Pin, Pki, Rfc, Rpc, Rsa, Ssl, Sso, Vpn, Signature numérique, Gre, 802.1x, Eap, Tacacs).


TAG :

(Balise).
Suite de caractères "transparente" sur un navigateur Web, conçue pour structurer un document de type HTML et XML. (Cf INTERNET, CSS).


TAGGING :

(Etiquetage).
Ajout d'un label (tag de 32 bits dont 12 sont consacrés au numéro de VLAN (VPID) à une trame pour l’identifier selon un critère non prévu par le protocole de la trame en question, appelé «marquage». Seules les trames possédant ce même numéro peuvent communiquer ensemble d'un commutateur à l'autre. Une trame entrant sur un port de commutateur est « étiquetée » si elle doit passer à un autre commutateur via un port Trunk. Cette étiquette ne sera retirée que lorsque la trame sera commutée vers la destination finale dans le bon VLAN.
On trouve deux types de marquage :
. Le marquage implicite : dans ce cas le marquage n’ajoute pas d’informations dans la trame mais s’appuie sur l’un des champs pour différencier les trames (ex. : l'adresse Mac ou le type de protocole utilisé).
. Le marquage explicite : dans ce cas, il y a ajout d’un champ dans l’entête de la trame ou du paquet. (Cf Vlan Tag, 802.1q, 802.1p, Ethernet, Isl).


TAKE :

Fonction développée sur les autocoms AASTRA permettant de poursuivre, sur un téléphone fixe, des conversations débutées sur un mobile, et cela sans interruption.De même, une conversation commencée au bureau peut être transférée directement sur un téléphone mobile si nécessaire et y être poursuivie. Et ce en toute transparence pour le correspondant.(Cf One Number).


TAPI :

(Telephony Application Programming Interface).
API Microsoft permettant d'intégrer les services de téléphonie dans le monde Microsoft. Différentes versions de TAPI sont disponibles offrant aux développeurs d'applications des fonctions pour contrôler le fonctionnement de la téléphonie au niveau logiciel, entre un ordinateur et un équipement téléphonique (incluant des fonctions de base (numérotation d'un appel...) et des fonctions supplémentaires (i.e mise en attente, transfert, renvoi, conférence, parcage...). (Cf Csta, Cti, Software, Pabx, Ipbx).


TAR :

Format d’archivage de plusieurs fichiers en un fichier.tar. Ne pas confondre avec gzip, un outil de compression. Commande linux (servant à archiver) avec options : tar -vcf nom_archive.tar nom_dossier_à_archiver.


TéLéCOM :

(Telecom).
Contraction rassemblant d'une part l'ensemble des télécommunications et d'autre part l'activité s'y rattachant. Défini comme la transmission à distance d’informations avec des moyens à base d'électronique et d'informatique. (Cf Wan, Lan, Réseau,Téléphonie, Informatique, Infonitec, Saint Brieuc, Dictionnaire informatique et télécom).


TéLéCOMMUNICATIONS :

Transmission à distance d’information en utilisant des équipements électroniques.
(Telecom, Télécoms, Télécom, Informatique).


TéLéFAX :

Document numérisé, transmis par liaison téléphonique, puis imprimé par le matériel de réception. Appareil permettant la numérisation, la transmission, la réception, et l'impression du facsimilé. (Cf telex, FOIP, T.38, Fax2mail).


TéLéPHONE IP :

Téléphone jouant un rôle de routeur intégrant un codec qui paquétise les octets voix dans un paquet IP, puis l'encapsule dans une trame Ethernet. Il est capable de placer le bon niveau de priorité dans le paquet IP et de positionner ce dernier dans le trame Ethernet. Il dispose de plusieurs connecteurs Ethernet.(Cf Toip, Voip, Téléphonie, Sip).


TéLéPHONE SIP :

Equivalent du téléphone IP ou du softphone (logiciel), mais offrant des fonctionnalités supplémentaires en permettant de téléphoner via la technologie VoIP. Deux types de téléphones SIP existent donc : matériel ou logiciel (Softphone). Ces derniers permettent à n’importe quel ordinateur d’être utilisé comme un téléphone avec un micro-casque et/ou une carte son. Une connexion haut-débit est nécessaire, ainsi qu’une connexion à un fournisseur VoIP ou à un serveur SIP. (Cf Box, Triple Play, Toip, Pap2t, Gatekeeper).



TéLéPHONIE :

Système de télécommunication ayant pour but la transmission à distance de la parole à l'aide de moyens électroniques. La téléphonie repose sur un réseau de télécommunications (des liaisons et des nœuds (commutateur, routeur, ...), permettant de transmettre les messages vocaux d'un bout à l'autre du réseau téléphonique. Ce dernier est constitué de trois types d'équipements principaux :
• les terminaux (téléphones) ;
• les systèmes centraux (PABX, IPBX);
• les liaisons entre ces différents équipements. (Cf Réseau, Informatique, Télécom, Infonitec, Lcr, Telephony).


TéLéVISION NUMéRIQUE :

A la différence de la télévision analogique où les flux traités (audio et vidéo) sont analogiques, la télévision numérique gère la transmission des informations de son, d'images ... sous forme de nombres binaires (en numérique). (Cf Dvb, Dmb, Dolby Digital, Numérique Hertzien).


TCI :

(Tag Control Information).
Un des champs de l'étiquette Vlan contenant les 8 niveaux de priorité sur 3 bits. (Cf 802.1Q, Vlan Tag, Vid, Vpid, Tci, Ethertype).


TCO :

(Total Cost of Ownership).
Permet d'évaluer le coût d'installation, d'administration, de formation du personnel pour une technologie donnée.


TCO :

Certification (label) décernée par la compagnie TCO Development pour les ordinateurs et fournitures de bureau (micro-casques, téléphones portables...) conçus pour offrir de hautes performances et un confort d'utilisation maximal. Elle met particulièrement l'accent sur la durabilité, le respect de l'environnement et la responsabilité sociale des entreprises.


TCP :

(Transmission Control Protocol).
Protocole de la couche 4 du modèle OSI permettant de travailler en mode connecté ou fiable sur un réseau TCP/IP. Le protocole Tcp gère la notion de ports (nombre compris entre 0 et 65535) pour distinguer jusqu'à 65536 cibles applicatives sur une seule adresse IP. (Cf Udp, Osi, ports réservés, Ports inscrits, Ports dynamiques).


TDM :

(Time Division Multiplexing).
Methode consistant à faire passer plusieurs flux de données en les segmentant sur un seul signal, sur la base de découpage précis dans le temps. Ces flux sont réassemblés en réception selon les mêmes principes inversés. La téléphonie qualifiée de « classique », est ce qui correspond à cette notion, s'appuyant sur une méthode d’acheminement dite « commutée » des communications. (Cf Toip, Voip, Pabx, Ipbx, Dect, Rnis, Numeris, Multiplexage).


TDMA :

(Time Division Multiple Access ou Accès Multiple par Répartition Temporelle (AMRT)).
Technique de répartition de ressources par multiplexage temporel. Cette technique prévoit un mécanisme d'accès. Plusieurs utilisateurs peuvent ainsi transmettre sur la même bande fréquence, en respectant une chronologie précise de l'émission et une synchronisation commune (Cf Gsm).



TELEDIAPHONIE :

Correspond au signal émis sur une ligne et mesurée sur la ligne voisine, mais à l'autre bout du câble.


TELEX :

Un des premiers systèmes de communication de texte entre terminaux. Réseau mondial, câblé relativement lent (50 bit/s ou 7 caractères/s). Service en régression (fin de vie) au profit du téléfax disparaissant aussi. Il avait valeur juridique contrairement au FAX.


TELNET :

Telnet est un protocole datant du début des années 70 et comptant parmi les plus anciens protocoles et services de couche application de la suite TCP/IP. Ce protocole offre une méthode standard permettant d’émuler les périphériques terminaux texte via le réseau de données. Il désigne le service serveur et le logiciel client qui le met en oeuvre.(Vty, Ssh, Console).


TENSION éLECTRIQUE :

Haute Tension B HTB > 75 kV > 50 kV
Haute Tension A HTA 1500 V < HTA ≤ 75 kV 1000 V < HTA ≤ 50 kV
Basse Tension B BTB 750 V < BT ≤ 1500 V 500 V < BT ≤ 1000 V
Basse Tension A BTA 120 V < BT ≤ 750 V 50 V < BT ≤ 500 V
Très Basse Tension TBT ≤ 120 V ≤ 50 V (sans danger d’électrocution).
(Cf Analogique, Numérique).


TEREDO :

Technologie de transition IPv6 fournissant la connectivité IPv6 sur internet IPv4 pour les hôtes situés derrière un périphérique NAT fournie en standard par Microsoft dans Windows7. Cela permet en fait de traverser les équipements NAT. (Cf 6to4, Nat Traversal, Vpn Passthrough).


TFTP :

(Trivial File Transfer Protocol (RFC 1350)).
Protocole de transfert de fichier simplifié fonctionnant sur UDP (port 69). Ne gérant pas de mécanismes d'authentification, ni de chiffrement comme FTP (TCP ports 21 et 20), il reste très utilisé pour la mise à jour des logiciels embarqués sur les équipements réseaux et ce, via le LAN. Ne gérant pas non plus le listage de fichiers, il faut lui indiquer le nom du fichier à récupérer. (Cf Ftp Mode Passif, Ftp Mode Actif, Pxe).


THIN PROVISIONING :

(allocation à la volée).
Permet de ne pas réserver physiquement tout l’espace disque alloué à une machine virtuelle. L'espace est attribué au fur et à mesure de l’augmentation de la taille des données dans la VM. Plus généralement, technologie de stockage permettant d'allouer un espace dynamique et adapté aux données stockées sur un support physique de stockage. (Cf HBA, VM, Isolation, Encapsulation).


THREAD :

(fil d'exécution).
Partie d'un processus qui gère une tâche définie au niveau du processeur. Les threads d'un même processus se partagent sa mémoire virtuelle. La mutiplicité de ces "fils" permet entre autre un meilleur débit réseau comme une meilleure utilisation des processeurs multi-coeurs. Utilise la notion de duplication partielle (on ne copie les données, elles sont toujours partagées). (Cf progamme, Round-robin).


TIA :

(Telecommunications industry Association).
Association américaine, acteur de la normalisation de câblage au même titre que l'ISO qui produit un ensemble de normes connu sous les noms de TIA/EIA-568-B. La grande différence entre ces deux institutions réside dans le fait que l'Iso ait défini des classes d'applications (A à F) et que TAI en ait fixé des correspondances en catégories (5, 6, 7).


TIC :

(Technologies de l'Information et de la Communication).
(Cf Internet).


TIFF :

(Tagged Image File Format).
Format de codage standard (et non de compression) destiné aux images graphiques. (Cf Jpeg, Gif, Mpeg, Jpeg, Extension de fichier).


TIME SLICING :

(Découpage du temps).
Expression utilisée dans les techniques de traitement du signal faisant appel à des notions temporelles de l'information et de la signalisation.


TKIP :

(Temporal Key Integrity Protocol).
Protocole utilisé dans WPA pour renouveler et négocier dynamiquement une nouvelle clé de chiffrement de manière périodique. (Cf Ssl, Ipsec, Psk, Wlan, Wifi, Aes, IPsec, Ssl).


TLD :

(Top Level Domain).
L' ICANN gère la liste des TLD (niveau le plus haut des domaines): .com, .net, .org, .fr... une TLD par pays (.fr pour France, .de pour l'Allemagne...), et des TLD générales (.com, .net, .org, ...).
Au niveau 2, la gestion de chaque TLD est assurée par un organisme appelé Registry (AFNIC pour les .fr...).
Au niveau 3, chaque registry (ayant un rôle plus technique), autorise des registrars (Renater, Gandi, Nerim, OVH…) à vendre des noms de domaine. Les registrars ont donc un rôle commercial. (Cf Internet, Ripe, Fai, Apipa, Ietf, Apnic, Arin, Lacnic, Dns, Iana, Zone Dns, Espace de nom).


TLS :

(Transport Layer Security).
Anciennement nommé SSL, et par abus de langage, désigne indifféremment SSL ou TLS. Il y a très peu de différences entre SSL version 3 et TLS version 1 (qui correspond à la version 3.1 du protocole SSL), néanmoins TLS a mis en place un mécanisme de compatibilité ascendante avec SSL. TLS diffère de SSL pour la génération des clés symétriques. Cette génération est plus sécurisée dans TLS que dans SSLv3. L'authentification sécurisée TLS utilise aussi les ports SMTP 25 et 587. (Cf Srtp, Srtcp).


TMSI :

(Temporay Mobile Subscriber Identity).
Numéro attribué temporairement à un utilisateur GSM en fonction de la localisation.


TOIP :

(Telephony over Internet Protocol).
Une communication TOIP (i.e de bout en bout) est presque impossible sans dégradation de signal, en raison des différents transcodages réalisés dans les réseaux de transport voix, induisant une baisse de la qualité sonore. En fait, la voix est numérisée est distribuée sur IP et restituée en local
derrière l'autocom (IPBX), l'appareil de téléphonie IP ou logiciel (softphone) IP. Un téléphone IP doit être alimenté par courant. Il est capable de numériser la voix pour la transmettre sur des réseaux IP et peut, à l'inverse, rassembler les paquets entrants pour interpréter la voix reçue.

La principale différence entre TOIP et VOIP réside dans la frontière entre les deux : on parle de téléphonie IP sur le LAN (partage de la bande Passante IP sur Ethernet). La voix IP est gérée par les coeurs de réseaux IP et acheminée par les opérateurs (xDSL...). (Cf Delai, Gigue, Echo, Perte de paquet, Tdm, Dect, Box, Triple Play, Voip, Mgcp, Media Gateway, Voip, Pap2t, Gatekeeper, téléphone IP, Téléphonie,Sbc, Télécommunications, Ata, Qos, Sip, H.323, Vidéo sur IP).


TOKEN :

(Jeton).
Marqueur (trame) circulant entre les postes terminaux sur un réseau Token-Ring allouant les autorisations nécessaires à la transmission de leurs informations respectives. (Cf Anneau, Bus, Ethernet, Topologie).


TOPOLOGIE :

Définition de l'implémentation d'une architecture d'un réseau. Elle précise une certaine disposition ou organisation des différents équipements informatiques du réseau local (Lan) ou sur l'Internet (Wan) ainsi qu'un type bien défini de hiérarchie entre ces matériels actifs. Ce terme permet au total d'identifier les différentes structures logiques ou physiques des réseaux. (Cf Bus, Ethernet, Anneau, Mesh network, Token Ring, Lan, Wan, Man, Iana).


TOS :

(Type Of Service).
Ce champ se déclinant au fil des RFCs du protocole IPv4, permet de distinguer différentes qualité de service, différenciant ainsi la manière dont les paquets sont traités. Composé de 3 bits de priorité (2 exposant 3) et trois indicateurs permettant de différencier le débit, le délai ou la fiabilité. (Cf Cos, Qos, Paquet).


TOUCHE REMANENTE :

Fonctionnalité d'accessibilité fournie depuis XP, qui permet, pour les personnes ayant des difficultés à presser simultanément plusieurs touches (par exemple CTRL+ALT+SUPPR), d'utiliser les touches MAJ, CTRL et ALT à l'aide d'une seule pression sur ces touches. Ces touches peuvent être activées en appuyant 5 fois sur la touche MAJ.


TOURET :

Tambour cylindrique, muni de flasques, autour duquel le câble (ou la fibre) est enroulé. (Cf Rocade, Tronçon, Lovage, Chaussette, Chemin de câbles).


TPE :

(Très Petites Entreprises).
Entreprises indépendantes de moins de 20 salariés, constituant un sous-ensemble des petites et moyennes entreprises (moins de 250 salariés).
Représente 63 % de la valeur ajoutée et les deux-tiers des effectifs occupés des PME.(Cf Soho).


TPM :

(Trusted Platform Module).
Composant passif cryptographique (chipset ou puce) intégré sur les cartes mères des nouveaux ordinateurs et autres équipements électroniques et informatiques conformes aux spécifications du Trusted Computing Group. Il permettra de stocker des secrets (tels que des clefs de chiffrement), de manière très sécurisée. Implémenté dans Windows7 (BitLocker).


TRAFIC D’UNE MACHINE :

Temps moyen d’occupation de la machine, et la probabilité d’occupation de la machine. Il s’exprime en Erlangs (rapport, donc sans unité).


TRAME :

. En informatique, unité ou regroupement logique d'informations transportées sur un réseau, constitué d'une série de bits de taille variable, envoyé comme unité de couche liaison de données (niveau 2 du modèle OSI) sur un médium physique de transmission. L’en-tête et la fin de cette trame sont utilisées en tant que délimiteurs pour la synchronisation et le contrôle d'erreurs.
. En télécommunications, désigne un ensemble d'informations numériques temporelles constituant un tout.
. En traitement de l'image, grille d'échantillonnage (carrée, rectangulaire ou hexagonale). Dans le cas du format entrelacé, elle désigne une image ne contenant que les lignes paires ou impaires de cette image. (Cf Checksum,Cellule, Datagramme, Paquet, PDU, Voip, Overhead).


TRANSCODAGE :

(Transrating).
Procédé de changement du débit d'un signal comprimé. (Cf Trau).


TRANSFERT D'APPEL :

Fonction en téléphonie permettant de renvoyer les appels téléphoniques parvenant à un poste d'abonné sur un autre poste. Le transfert d'appel sur non-réponse (service Orange) permet, pour l'ensemble des numéros de l'installation, le renvoi vers un autre numéro en France Métropolitaine si aucun terminal de l'installation n'a répondu à l'appel au bout de 20 secondes (soit 5 sonneries, durée non modifiable). (Cf Renvoi, Double appel, Conférence, Mise en attente, PABX, Va et vient, Appel Masque, Renvoi, aboutement, Appel en instance, Pré-décroché, Parcage, Musique d'attente, Annonce, va-et-vient).


TRANSFERT FTP :

(File Transfert Protocol).
Le principe du transfert ftp est simple : soit on "upload" un fichier (de votre ordinateur vers le serveur), soit on "download" ce fichier (du serveur vers votre ordinateur). Dans les deux cas, il existe deux modes de transfert : transfert en mode binaire, ou transfert en mode texte (également appelé mode ASCII).
• Quelle est la différence ?
C’est la traduction ou non du format du fichier entre l'ordinateur de l'utilisateur et le serveur. Si vous avez du texte sur un mac, en le copiant rigoureusement tel quel sur une machine UNIX, ce texte (dans un format propriétaire) ne sera pas dans un format correct du point de vue de la machine UNIX. Idem entre une machine sous Windows et une machine sous UNIX.
Pour que le fichier texte sur votre PC arrive sur le serveur UNIX dans un format texte correct compris par ce serveur, il faut effectuer le transfert de fichiers en format texte, ce qui changera automatiquement le format du fichier. Les scripts (Perl, PHP, etc.) sont en format texte, et doivent donc être transférés en mode texte. En binaire (les programmes compilés), cette traduction n'est pas nécessaire. Pour la plupart des programmes clients FTP, le mode par défaut de transfert fait partie des préférences de l'utilisateur.


TRANSPAC :

Réseau français spécifique de transmission de données en mode paquet (fin 1978). Utilisé en France également pour la connexion à l’Internet ainsi que pour l’Audiotel. (Cf X.25, Numerotation,Numérotation, Surtaxé, RNIS, Hdlc).


TRANSPARENT BRIDGE :

(Transparent Bridge).
Equipement réseau (niveau 2 du modèle OSI), pouvant découvrir et apprendre automatiquement la topologie du réseau Ethernet connecté à plusieurs autres ponts. Il construit ainsi une table de correspondance entre les adresses Mac "source et destination", ports, et convertit les trames d'un format à un autre. Il peut ainsi filtrer les trames entrantes et gérer les destinations soit en local sur un port spécifique ou vers des destinations autres en fonction du couplage @Mac-IP.Il existe 2 modes de pont transparent :
.Store-and-Forward : stockage des trames entières et vérification du CRC avant envoi. En cas d'erreur CRC, la trame est rejetée.
.Cut-Through : envoi de la trame directement après lecture de l'adresse Mac de destination sans contrôle CRC.
(Cf Commutateur, hub, Switch, routeur, Pont transparent, Cut Through, Store and forward).


TRAU :

(Transcoding Rate and Adaptation Unit).
Unité de transcodage utilisée dans les réseaux GSM pour convertir un signal de 13 kb/s en un signal de 64 Kb/s et vice versa. (Cf Rnis).


TRIPLE PLAY :

Offre commerciale des opérateurs télécom (pour les abonnés à une "box" ADSL ou Fibre Optique), d'un contrat unique pour trois services incorporés : l'accès à l'Internet haut débit, la téléphonie fixe (VOIP), la TV (par ADSL ou par câble). (Cf Box, Voip).


TRUE COLOR :

Méthode de représentation d'images en RVB (affichées sur un écran d'ordinateur) qui définit un minimum de 256 nuances de rouge (2 puiss 8), vert (2 puiss 8), et bleu (2 puiss 8), soit un total d'au moins 16 777 216 (2 puiss 24) teintes de couleurs différentes. (Cf RCA, BMP, VGA).


TRUNK :

(Aggrégat de bande passante pour Vlan).
Gros tuyau permettant de faire passer plusieurs vlans sur un lien physique (ex : liens backbones d'un réseau). C’est un aggrégat de bande passante, sorte d’autoroute à x voies, utilisant le protocole 802.1Q pour tagguer un champ spécifique (tétagguer) des trames Ethernet véhiculées dans ce tuyau en fonction du Vlan auquel elles appartiennent... Peut-être bientôt applicable à un autre niveau pour nos voitures sur les autoroutes du futur, le péage sera peut-être alors gratuit ! (Cf Vtp, Cdp, Snmp, Lacp, Isl, Cisco, Tagging, Spanning tree, 802.1d, Dtp).


TRUNK SIP :

Service fourni par un opérateur de téléphonie sur IP, permettant aux entreprises de transiter leurs appels entrants et/ou sortants, à partir d'une connexion sécurisée sur le réseau Internet Haut Débit par le protocole SIP. (Cf trunk, Pap2t)


TSE :

(Terminal Services Environment).
Ensemble de composants Microsoft Windows (dans les versions clientes et serveur) offrant à un utilisateur la possibilité d'accéder à des applications et des données sur un ordinateur distant, via n'importe quel type de réseau. (Cf Rdp, Rds, Rfb, Vnc).


TTL :

(Time To Live).
Mécanisme d’indication du temps pendant lequel une information doit être conservée ou gardée en cache. Le TTL est une donnée placée dans un champs (codé sur 8 bits) au niveau de l'en-tête du paquet IP permettant d'indiquer le nombre de routeurs maximal à traverser (64 recommandé). Quand un routeur de transit arrive à la valeur 0 après avoir décrémenté ce champ, le paquet est alors détruit et un paquet ICMP Time to Live "exceeded" est envoyé vers la source, évitant ainsi qu'un paquet ne boucle à l'infini en cas de problème (il sera alors abandonné).
Le champ TTL permet donc de limiter le nombre de sauts qu’un paquet peut rencontrer. La valeur TTL maximale est 255, mais pour les ordinateurs Windows plus récents, la valeur par défaut est 128. (Cf IP, Ethernet, Icmp, Tracert, Traceroute, Netstat, Rtt).


TV LED :

Au lieu d’avoir un néon éclairant les cristaux d'une TV LCD, ce sont des milliers de LED qui apportent la lumière. Avantage de cette nouvelle technologie : une épaisseur diminuée. Les téléviseurs LED sont vraiment très fins, car il n’est plus besoin d’intégrer un néon dans le téléviseur.
Autre avantage du LED : peu gourmande en électricité, elle possède une bonne résistance aux chocs et une grande durée de vie. Enfin, la lumière diffusée par les LED est plus précise, et permet de développer de meilleurs contrastes, et garantit une meilleure homogénéité de la luminosité sur la dalle du téléviseur. (Cf Tvhd, Dvi, Vga, Hdtv, 1080p, 720p, définition, Hdmi, vidéo, Plasma, Moniteur).


TVHD :

Désignation d'un téléviseur capable d'afficher en très haute définition. Depuis fin 2008, les appellations et les logos HD Ready et Full HD ont officiellement disparu pour laisser place aux appellations HDTV et HDTV 1080p. (Cf Tvhd, Hdtv, Dvi, Vga, Hdtv, 1080p, 720p, définition, Lcd, video).


TWEAKER :

(Mettre au point).
Préciser un réglage sur un logiciel, un OS ou un périphérique en modifiant des paramètres (pouvant être cachés). (Cf Windows).


TYPE :

Spécification abstraite en développement Informatique, expression d'un comportement qui ne détaille pas la manière dont il peut être programmé, ex : le type entier avec ses opérations peut être programmé dans des classes différentes et de plusieurs manières. (Cf Variable, Processus, Paramètre, Référence, Programme, Adressage mémoire)